Today: 21.Jan.2018
John Shanahan

John Shanahan

Michel Gay: Le grand mensonge de la transition énergétique est de prétendre que les énergies renouvelables, notamment éoliennes et photovoltaïques, sont (ou seront) en mesure de prendre le relais des combustibles fossiles et du nucléaire. La monstrueuse mascarade commence à prendre fin dans la douleur: L'Espagne, La Grande -Bretagne, L'Italie, La Chine, Les Etats-Unis, Allemagne. La France est le seul pays au monde qui a débuté la vraie transition énergétique il y a quarante ans avec le démarrage d'un grand programme électronucléaire.

Michel Gay: L'uranium 235 (U235) est le seul élément fissile naturel restant sur Terre après l'explosion de la supernova qui a donné naissance au système solaire. Sans cette unique "allumette miraculeuse" l'homme n'aurait pas pu exploiter l'énergie nucléaire. Les deux seuls éléments naturels fertiles (et non fissiles) restant sur terre pour produire de l'énergie nucléaire sont l'U238 et le Th232. Ils sont disponibles en grande quantité et, grâce à "l'allumette" initiale (l'U235), ils pourront probablement alimenter l'humanité en chaleur et en électricité pendant des millénaires grâce aux générations de réacteurs à venir.

Michel Gay, Gerard Petit: L’opinion, trompée par un discours mensonger, croit que le développement des énergies renouvelables est associé à la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES). Or, en France, il se substitue au nucléaire non émetteur de CO2. Ce paradoxe est évidemment escamoté, toute occasion de réduire la part du nucléaire étant saisie.

Cameron Petrie, archaeologist: With climate change in our own era becoming increasingly evident, it’s natural to wonder how our ancestors may have dealt with similar environmental circumstances. New research methods and technologies are able to shed light on climate patterns that took place thousands of years ago, giving us a new perspective on how cultures of the time coped with variable and changing environments. An article in Current Anthropology explores the dynamics of adaptation and resilience in the face of a diverse and varied environmental context, using the case study of South Asia’s Indus Civilization (c.3000-1300 BC).