Today: 23.Feb.2018
20.Dec.2017 Written by

Michel Gay: Au final, la phrase rituelle reviendra : "Comment a-t-on pu en arriver là ?" La réponse est simple : par manque d'anticipation due à une minorité agissante provoquant une cécité collective du peuple, le plus souvent avec les meilleures intentions du monde. Cette minorité active a aussi investi les rouages de la démocratie à haut niveau (Union européenne, Assemblée nationale, Sénat).

20.Dec.2017 Written by

Michel Gay: Une production d'électricité fondée sur le cycle thorium reste un concept séduisant. Mais ses vertus proclamées d'une ressource encore plus abondante que l'uranium (déjà immense avec les réacteurs surgénérateurs), d'une meilleure sécurité, d'une plus faible production de déchets, et d'une limitation de la prolifération d'armes nucléaires doivent être relativisées.

18.Dec.2017 Written by

Michel Gay: Le grand mensonge de la transition énergétique est de prétendre que les énergies renouvelables, notamment éoliennes et photovoltaïques, sont (ou seront) en mesure de prendre le relais des combustibles fossiles et du nucléaire. La monstrueuse mascarade commence à prendre fin dans la douleur: L'Espagne, La Grande -Bretagne, L'Italie, La Chine, Les Etats-Unis, Allemagne. La France est le seul pays au monde qui a débuté la vraie transition énergétique il y a quarante ans avec le démarrage d'un grand programme électronucléaire.

17.Dec.2017 Written by

Michel Gay: L'uranium 235 (U235) est le seul élément fissile naturel restant sur Terre après l'explosion de la supernova qui a donné naissance au système solaire. Sans cette unique "allumette miraculeuse" l'homme n'aurait pas pu exploiter l'énergie nucléaire. Les deux seuls éléments naturels fertiles (et non fissiles) restant sur terre pour produire de l'énergie nucléaire sont l'U238 et le Th232. Ils sont disponibles en grande quantité et, grâce à "l'allumette" initiale (l'U235), ils pourront probablement alimenter l'humanité en chaleur et en électricité pendant des millénaires grâce aux générations de réacteurs à venir.

17.Dec.2017 Written by

Michel Gay, Gerard Petit: L’opinion, trompée par un discours mensonger, croit que le développement des énergies renouvelables est associé à la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES). Or, en France, il se substitue au nucléaire non émetteur de CO2. Ce paradoxe est évidemment escamoté, toute occasion de réduire la part du nucléaire étant saisie.

Newsletter Subscription

  • Latest
  • Popular
  • Thomas Cochran has been working with the…
  • Charles Barton, lead advocate for advanced nuclear…
  • Rod Adams, Atomic energy expert with small…
  • Neil Alexander, Ph.D. radiation damage in steels,…
  • Neil Alexander, Ph.D. radiation damage in steels,…
  • Thomas Cochran has been working with the…
  • Charles Barton, lead advocate for advanced nuclear…